HISTOIRE DE METZ

Metz est une ville trimillénaire située au confluent de deux rivières : la Moselle et la Seille. Dans les premiers temps de son existence, un peuple celte du nom de Médiomatrici, s’installe sur la colline pour y fonder son Oppidum. Après les conquêtes romaines, la ville prend le nom de Divodurum Mediomatricorum (puis, par contraction Mettis, puis Metz). Les romains y fondent une cité qui devient un des carrefours les plus importants de la Gaule romaine. À cette période, Metz s’étend et connait une longue période de prospérité qui s’achèvera lors des invasions barbares. La cité érige son premier rempart.

En 511, Thierry 1er, fils de Clovis, s’installe à Metz et en fait sa résidence. Du VIème au IXème siècle, Metz devient la capitale du royaume d’Austrasie dont le territoire s’étend des montagnes du Jura jusqu’à la mer du Nord. Metz fut le berceau des Carolingiens dont l’ancêtre était Saint Arnould (29ème évêque de Metz au VIIème siècle). C’est à Metz que furent enterrés Hildegarde, la femme de Charlemagne ainsi que ses enfants, Drogon et Louis 1er dit Louis le Pieux. Après l’éclatement de l’empire de Charlemagne, Metz est intégrée au royaume de Lotharingie et devient une ville libre du Saint Empire Romain Germanique.

Peu à peu, les bourgeois s’enrichissent et se libèrent de la tutelle des évêques. Au XIIIème siècle, Metz devient une République avec, à sa tête, un Maitre Echevin élu tous les ans. Dans la période de la République Messine, Metz est une ville riche, prospère et convoitée. La ville érige son second rempart.

En 1552, le roi de France Henry II, aidé par une partie des bourgeois de la ville, entre dans Metz. Charles Quint, voulant reprendre sa ville, organise le siège de Metz. La ville, vaillamment défendue par le Duc de Guise restera aux mains des troupes françaises. Peu à peu, les privilèges locaux s’estompent pour laisser place aux institutions royales. Ce n’est qu’à partir de 1648, lors du Traité de Westphalie, que Metz sera légalement rattachée à la France. Metz devient alors une place forte et une importante ville de garnison aux frontières du royaume de France.

Au XVIIIème siècle, Cormontaigne met en place un important dispositif défensif imaginé par Vauban au XVIIème. La ville se transforme et s’embelli sous l’impulsion du gouverneur de la cité, le Maréchal de Belle-Isle.

À partir du XIXème siècle, Metz connait un essor culturel et industriel important qui sera freiné par l’annexion allemande de 1870. Guillaume II, qui voulait faire de Metz une vitrine touristique pour l’Allemagne, détruit ses remparts, agrandi la ville et la pare d’une architecture éclectique intéressante.

Après 1918, Metz sera rendue à la France pour une courte durée puisqu’elle sera à nouveau occupée par l’Allemagne de 1940 à 1944.

Après la seconde guerre mondiale, Metz subit d’importantes reconstructions. Des quartiers entiers sont rasés et reconstruits à neuf. S’en suivra une grande période de croissance tant démographique qu’économique et urbaine avec l’aménagement de l’Université, du Technopôle ou encore d’un centre commercial en plein cœur de la ville.

A PROPOS

Le Marathon Metz Mirabelle c’est un événement sportif, festif mais aussi solidaire. En 2019, les coureurs et spectateurs ont répondu présents et démontré leur attachement et leur engouement de plus en plus forts. Le marathon est définitivement devenu un rendez-vous populaire incontournable ancré dans le paysage Lorrain.

RESEAUX SOCIAUX

Continuez à suivre et partager toute l'actualité du Marathon Metz Mirabelle sur la page Facebook et le Twitter officiel. 

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page